Tout savoir sur l'arthrose du genou

Qu’est-ce que l’arthrose du genou ?

L’arthrose du genou est une maladie articulaire qui détruit le cartilage articulaire, qui peut être progressive. Cette pathologie peut toucher n’importe quelle articulation, mais elle affecte généralement la colonne vertébrale, les mains, les genoux et les hanches.

En tant que telle, la maladie n’est pas une pathologie exclusive de la vieillesse ; tout le monde peut en souffrir. Cependant, la fréquence des personnes touchées augmente avec l’âge, bien qu’elle soit plus fréquente chez les femmes et les personnes génétiquement prédisposées. Bien que nombre de ces facteurs ne soient pas modifiables, il est possible de prévenir son apparition et sa progression.

Il existe deux types d’arthrose du genou : l’arthrose primaire du genou, liée au vieillissement, et l’arthrose secondaire, qui survient après une blessure antérieure, telle qu’une fracture, et qui touche les personnes ayant un niveau d’activité physique élevé et qui sont obèses.

Diagnostique de l’arthrose du genou

Bien que l’arthrose ne soit généralement pas une maladie grave, elle peut progressivement handicaper la qualité de vie des personnes concernées, le diagnostique dépendant de la pathologie touchée et de son évolution.

Un diagnostique précoce est important, car celui-ci, associé à des mesures de prévention conjointes, peut contribuer à ralentir son évolution et son développement.

La douleur et le manque de mobilité sont les principaux facteurs qui ont un impact sur la qualité de vie du patient, entraînant sa diminution.

La maladie touche davantage les personnes âgées de plus de 50/60 ans, ce qui peut entraîner une augmentation de la sédentarité dans ce groupe de personnes, favorisant l’obésité et l’apparition de facteurs de risque de maladies telles que le cholestérol, l’hypertension ou le diabète, entre autres.

Symptômes de l’arthrose du genou

Les signes et manifestations de l’arthrose sont variés, progressifs et apparaissent de manière espacée dans le temps.

Le symptôme le plus courant est la douleur articulaire, ainsi qu’une limitation des mouvements articulaires, qui s’accompagnent de craquements et parfois de ce que l’on appelle l’épanchement articulaire. Dans certains cas, les personnes présentent des raideurs et certaines déformations articulaires.

Le symptôme le plus inquiétant est la douleur. Au premier stade de la maladie, elle apparaît lors d’un mouvement ou d’un effort avec l’articulation touchée, et cesse avec le repos.

Symptômes de l'arthrose du genou

Cependant, au fur et à mesure que la maladie progresse, la douleur apparaît aussi bien lors des mouvements que lors du repos.

L’un des aspects positifs des douleurs articulaires est qu’elles ne sont pas constantes, de sorte que le patient peut passer de longues périodes sans douleur, ce qui ne signifie pas pour autant que la maladie continue d’évoluer dans l’intervalle.

Tests médicaux pour l’arthrose du genou

Le diagnostic de l’arthrose s’effectue de manière complexe. Tout d’abord, il convient de noter que le diagnostic ne peut être établi au moyen d’une radiographie, mais nécessite une bonne anamnèse et un examen physique.

Dans les cas où le patient présente un gonflement du genou, le spécialiste peut décider d’extraire le liquide articulaire pour l’analyser et confirmer le diagnostic.

En plus des radiographies, le scanner ou l’IRM peuvent être des examens complémentaires pour diagnostiquer l’arthrose.

Quelles sont les causes de l’arthrose du genou ?

La ou les causes de l’arthrose sont encore inconnues à ce jour. Cependant, il existe un certain nombre de facteurs de risque associés à son apparition :

  • Sexe : l’arthrose touche particulièrement les femmes entre 50 et 55 ans.
  • L’âge : la probabilité de souffrir d’arthrose augmente de façon exponentielle à partir de 50 ans.
  • Génétique : il peut s’agir d’une maladie héréditaire.
  • Activité professionnelle : la répétition constante de mouvements articulaires peut entraîner une surcharge articulaire.
  • Activité physique : une activité physique soutenue peut déclencher de l’arthrose.
  • La ménopause : la diminution du taux d’œstrogènes est un facteur de risque pour le développement de la maladie.
  • Obésité : peut aggraver l’arthrose dans les articulations telles que les genoux.
  • Traumatisme : les fractures et les blessures peuvent déclencher l’arthrose.

Peut-on prévenir l’arthrose du genou ?

La principale mesure pour tenter de prévenir l’apparition de l’arthrose est simple : adopter un régime alimentaire sain et équilibré, tel que le régime méditerranéen, ainsi qu’une activité physique régulière et modérée en fonction de l’âge et de la condition physique de la personne.

Il est conseillé de limiter les efforts physiques intenses, comme soulever ou porter des objets lourds.

Peut-on prévenir l'arthrose du genou ?

Les sports de contact tels que le football ou le rugby sont déconseillés aux personnes atteintes d’arthrose, car ils peuvent déclencher la maladie, les footballeurs étant l’un des groupes touchés par cette maladie en raison des fréquentes blessures du ménisque.

Traitements de l’arthrose du genou

L’objectif principal du traitement de l’arthrose est d’améliorer la douleur et l’incapacité fonctionnelle sans générer d’effets secondaires pouvant affecter le patient.

La première étape est la sensibilisation, car il est essentiel d’éviter les facteurs de risque pour prévenir la maladie ou pour contribuer à rendre ses effets aussi peu invalidants que possible.

À son tour, le patient disposera d’un tableau personnalisé et adapté d’exercices à effectuer avec le kinésithérapeute pour améliorer sa maladie.

  • Anti-inflammatoires et/ou analgésiques : parfois, la douleur est trop aiguë en raison de l’inflammation de la zone. Dans ces cas, des anti-inflammatoires et des analgésiques peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et atténuer la douleur.
  • Les médicaments chondroprotecteurs : ils sont spécifiquement conçus pour traiter l’arthrose à long terme, car ils agissent directement sur l’articulation. Ils soulagent la douleur et améliorent la mobilité, tout en s’attaquant à la cause profonde de la maladie en ralentissant sa progression. Les chondroprotecteurs comprennent la glucosamine, l’acide hyaluronique
  • Chirurgie : si la maladie est très avancée, vous pouvez opter pour une chirurgie prothétique, dans ce cas, une prothèse du genou, partielle ou torique.

Quel spécialiste traite l’arthrose du genou ?

En ce qui concerne le traitement de l’arthrose du genou, le patient a plusieurs options, car il existe plusieurs spécialités capables de traiter l’arthrose du genou, comme les traumatologues, les rhumatologues, les physiothérapeutes, les spécialistes de la médecine régénérative…

Toutefois, en ce qui concerne le diagnostic, il convient de noter que le traumatologue est le spécialiste des os et que le rhumatologue est le spécialiste de l’appareil locomoteur. C’est donc le spécialiste qui doit traiter l’arthrite en premier lieu.

Source : https://www.tinnitus.lu/chondropathie-arthrose-genou/